La dark romance, une littérature qui divise et inquiète



Violences, relations abusives, ambiance malsaine… Ce genre littéraire, qui porte bien son nom de «romance sombre», connaît un vrai succès éditorial. Malgré, ou peut-être à cause de cela, il soulève des craintes sur l’effet qu’il pourrait produire sur ses lectrices.




Source
This entry was posted in Slate and tagged .

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .