Les secrets sanglants de «Stakeknife», agent double de l’IRA et de Sa Majesté


Le numéro deux d’une cellule de contre-espionnage de l’Armée républicaine irlandaise aurait lui-même travaillé pour les services britanniques. L’enquête semble établir qu’il a pris plus de vies qu’il n’en a sauvées.




Source

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .