Attaque d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure : « On savait que ça arriverait »… Les agents sous le choc et remontés



Après l’attaque mortelle d’un fourgon pénitentiaire mardi dans l’Eure, les agents pénitentiaires ressentent « le choc, la tristesse et la colère » et estiment que ce drame était prévisible vu le manque de sécurité sur la voie publique.Les syndicats demand




Source

Exit mobile version

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .