Annie Ernaux, photographe sans photos



Jusqu’au 26 mai, une exposition de la Maison européenne de la photographie, à Paris, mêle les textes du livre «Journal du dehors» de l’écrivaine française et les tirages de vingt-neuf photographes du monde entier. Avec une quête commune: le réel.




Source
This entry was posted in Slate and tagged .

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .