Au Sénégal, un « Front de la résistance » appelle à manifester pour une présidentielle avant le 2 avril



Censés se rendre aux urnes le 25 février, les Sénégalais ont vu leur président Macky Sall annuler le scrutin, provocant une grave crise politique. L’opposition et la société civile rassemblées dénoncent un « coup d’Etat constitutionnel ».




Source

852