Santé de l’enfant : ne touchez pas à la formation des futurs médecins



Une réforme va réduire à trois mois, contre six actuellement, la formation des futurs médecins généralistes dédiée à la santé des plus jeunes, alors que la mortalité néonatale augmente en France, dénoncent plus de mille professionnels de santé, ainsi que des associations de parents d’enfants malades.




Source

Exit mobile version

cAKErESUME. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .