Pour les agriculteurs, «le problème, c’est pas l’Europe, c’est l’administration française»



Sans nier les difficultés liées aux distorsions de concurrence, les exploitants ne rejettent pas l’Europe. Et le Rassemblement national n’est pas en terrain conquis.




Source

Exit mobile version

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .