La mort de Robert Badinter, un vide sidéral



Les propos de l’ancien garde des Sceaux, entré dans l’histoire avec l’abolition de la peine de mort et la dépénalisation de l’homosexualité, résonnent aujourd’hui avec une acuité particulière.




Source

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .