Philippe Diallo, président de la FFF : « Il faudrait un cadre, a minima européen, pour contraindre les clubs à libérer les joueurs pour les JO »


Alors que toutes les sélections tricolores sont engagées dans des compétitions au cours des prochaines semaines, le patron de la Fédération française de football évoque, dans un entretien au « Monde », les sujets du moment, de l’Euro aux Jeux olympiques en passant par son avenir personnel.




Source

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .