Marche contre l’antisémitisme : l’absence des insoumis, le malaise au sein de la Nupes


Il est de tradition de faire savoir aux absents qu’ils ont toujours tort. Mais, dimanche 12 novembre, ce sont eux qui fanfaronnent et montrent du doigt les participants à la marche contre l’antisémitisme, organisée à l’initiative de la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, et de son homologue du Sénat, Gérard Larcher.

“Toute la droite et l’extrême droite pourtant unies ont échoué à reproduire les mobilisations générales du passé”, tance ainsi Jean-Luc Mélenchon sur son compte X (anciennement Twitter). Sans surprise aucune, un de ses plus fidèles, Manuel Bompard, qui lui a succédé à la fois dans sa circonscription des Bouches-du-Rhône et à la tête de La France insoumise (LFI), embraie : il dénonce là un “appel politicien” qui “n’aura finalement servi qu’à blanchir l’extrême droite et déchaîner des expressions de la haine contre les musulmans”.

La mauvaise excuse

Il faut dire que pour justifier leur fin de non-recevoir à l’appel des présidents des deux chambres du Parlement, LFI s’échine à dénoncer la participation du Rassemblement national (RN) et de Reconquête (le parti d’Eric Zemmour). Des excuses qui ne valent pas un sou pour le député européen Raphaël Glucksmann, qui assume, dit-il à L’Express, de “[ne pas choisir] les manifestations auxquelles [il se rend] en fonction de ce que décide Marine Le Pen”.

Je ne choisis pas les manifestations auxquelles je me rends en fonction de ce que décide Marine Le Pen

Raphaël Glucksmann, député européen et coprésident de Place publique

Même son de cloche du côté de la secrétaire nationale des Ecologistes-EELV, Marine Tondelier, qui a par ailleurs déclaré “ne laisser aucune ambiguïté sur le fait que la présence du RN dans ce cortège [posait un problème]”. Et de se réjouir de marcher “avec la Nupes [pour] combattre l’intolérance et dénoncer l’antisémitisme”.

Plus isolée que jamais en ce jour d’”union nationale”, La France insoumise a organisé le matin même son propre rassemblement pour “tous les combats antiracistes” près de l’emplacement de l’ancien Vel’ d’Hiv’. N’ayant duré qu’une cinquantaine de minutes, l’épisode fut aussi expéditif que l’accueil, glacial. Des pancartes “Touche pas à la mémoire”, “Touche pas au Vel’ d’Hiv’”, noyées dans des voix criant “collabos”, attendaient les cadres insoumis, qui, à coups d’interventions à la radio, de plateaux télévisés et de tweets, s’enorgueillissent de ce boycott décrété par les instances du mouvement.

Des alliés timorés

Un nouveau pas de côté d’autant plus remarqué que leurs alliés de la Nupes ont tous répondu présent. Banderole en mains, Marine Tondelier (Les Ecologistes), Olivier Faure (Parti socialiste) et Fabien Roussel (Parti communiste) ont défilé côte à côte ce dimanche, loin derrière la tête du cortège couronnée par Yaël Braun-Pivet, Gérard Larcher, Elisabeth Borne, Nicolas Sarkozy et François Hollande. Eux-mêmes suivis de près par un banc d’anciens Premiers ministres, de Jean-Marc Ayrault à Jean Castex, en passant par Manuel Valls, ou encore Edouard Philippe. Bernard Cazeneuve, qui a lancé en mars dernier son mouvement Convention, en vue de bâtir une alternative face à “la gauche de toutes les outrances” – comprendre La France insoumise –, était également de la déambulation.

Mais, alors que le boycott des insoumis suscite l’indignation d’une majorité de la classe politique, les alliés de Jean-Luc Mélenchon (et anciens alliés, Olivier Faure ayant prononcé le 18 octobre dernier un moratoire à la participation du PS à la Nupes) se sont montrés relativement timorés dans leurs critiques. “Bien qu’il soit évident que certains se complaisent dans une forme d’ambiguïté, je ne me perdrais pas à dire que les insoumis sont antisémites”, semble marcher sur des œufs le premier secrétaire du PS, Olivier Faure. A L’Express, celui-ci explique que les positions de LFI “ne sont pas [son] affaire [dans la mesure où] l’alliance de la Nupes n’existe tout simplement plus”.

L’absence de Manuel Bompard et de ses troupes ? “C’est un choix évidemment regrettable”, élude de son côté le secrétaire national du Parti communiste, Fabien Roussel. Et l’ancien candidat des “jours heureux” de sourire : “Le monde présent à cette marche donne tort aux absents.” Et pour cause, selon les chiffres donnés par la préfecture dimanche soir, 105 000 personnes ont marché les unes devant les autres, les unes à côté des autres, du palais Bourbon au palais du Luxembourg. Parmi lesquelles, plusieurs individus pour le moins hostiles à la présence des patrons de la gauche.

Une présence loin de faire l’unanimité

“Vous êtes la serpillière du Hamas”, crie un marcheur en direction des trois leaders de la Nupes présents. Une référence directe aux positions pour le moins ambiguës de plusieurs cadres de la gauche française depuis l’attaque sanglante du Hamas le 7 octobre dernier. Il faut dire que, si “Fabien Roussel a affiché une ligne complètement différente de celle de Jean-Luc Mélenchon, certains membres du PCF continuent par exemple de défiler aux côtés des insoumis dans les rassemblements propalestiniens”, constate le politologue Jean-Yves Camus, qui a assisté depuis le bas de son immeuble à la manifestation “pour le cessez-le-feu à Gaza” qui s’est tenue samedi 11 novembre à Paris.

Au moment de leur arrivée sur place, Fabien Roussel, Marine Tondelier et Olivier Faure ont été notamment hués par plusieurs manifestants. Une réaction “incompréhensible” pour Clément Mugnier, jeune socialiste venu de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). “Il s’agit d’une mobilisation d’union nationale, où l’intégralité de la gauche républicaine [NDLR : PS-EELV-PCF] est présente. Ceux qui nous invectivent se trompent de cible”, fait valoir cet ancien élu divers gauche. Et pour cause, il n’est jamais plaisant d’être renvoyé dos à dos avec ceux que l’on désigne comme “les héritiers de Pétain”.




Source

Marche contre l’antisémitisme : l’absence des insoumis, le malaise au sein de la Nupes - Marche contre l’antisémitisme : l’absence des insoumis, le malaise au sein de la Nupes * Marche contre l’antisémitisme : l’absence des insoumis, le malaise au sein de la Nupes | Marche contre l’antisémitisme : l’absence des insoumis, le malaise au sein de la Nupes | Marche contre l’antisémitisme : l’absence des insoumis, le malaise au sein de la Nupes | Marche contre l’antisémitisme : l’absence des insoumis, le malaise au sein de la Nupes | | Marche contre l’antisémitisme : l’absence des insoumis, le malaise au sein de la Nupes | | Marche contre l’antisémitisme : l’absence des insoumis, le malaise au sein de la Nupes | Marche contre l’antisémitisme : l’absence des insoumis, le malaise au sein de la Nupes https://respectology.info   https://www.intelli.news/   https://info-blog.org   https://www.claudedesplas.com/   -/- Willlly Hérisson en Cristal Transparent pour l’été Mignon Hamster hérisson Jouet pour l’extérieur, Rose, 16.2×14.6×12   £100m-rated player’s insane statistic underscores his importance to Manchester City   Olema Oncology Nominates OP-3136, an Orally Bioavailable KAT6 Inhibitor, as a Improvement Candidate – GlobeNewswire   Comparatif des sabots Crocs Mixte Classic Clogs : lequel choisir ?   -*- Oregon Tête de coupe universelle 539137 Pro Tap and Go Bump Fit, convient à la plupart des débroussailleuses à tige…   Etnies Fader 2, Chaussure de Skate Homme   Buy it Sell it Plaque d’identité ronde pour chats et chiens en nickel argenté de qualité de 25 mm   Bitkom-Studie: Studie zeigt hohes CO₂-Sparpotenzial durch Digitalisierung  

Marche contre l’antisémitisme : l’absence des insoumis, le malaise au sein de la Nupes