Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ?


Le gouvernement a voulu faire un geste pour les automobilistes. Sans que cela lui coûte un bras. Face à l’inflation persistante, le gouvernement a sorti la carte de la vente à perte de carburants à partir de “début décembre”, mais a dû s’engager, lundi 18 septembre, à accorder des “compensations” aux stations-service indépendantes qui étaient inquiètes.

Les prix des carburants en France sont remontés régulièrement cet été. Début septembre en moyenne, le SP95-E10 se vendait à 1,9359 euro le litre (+0,9 centime par rapport à la semaine précédente), le gazole à 1,88 euro (+2,3 centimes) et le SP-98 à 2 euros (stable) : des tarifs qui n’avaient pas été aussi élevés depuis avril pour l’essence et février pour le gazole, selon les statistiques du ministère de la Transition écologique.

Mais qu’en est-il chez nos voisins européens ? La tendance est là même : le prix de l’essence augmente et les automobilistes du vieux continent voient ces tarifs alourdir leurs dépenses. Dans l’ensemble des pays de la zone euro, le litre de sans-plomb a grimpé de vingt centimes en moyenne depuis le début de l’année, passant de 1,71 euro à 1,9 euro. Idem pour le prix du gazole qui est passé de 1,77 euro à 1,80 euro, selon les données hebdomadaires de la Commission européenne.

Cependant, les Français sont parmi ceux qui paient le plus cher leur litre d’essence mais… ils ne sont pas les plus à plaindre. C’est en Islande que le litre d’essence sans plomb 95 s’échange à prix d’or, en moyenne 2,20 euros le litre. En deuxième et troisième positions, on trouve les Pays-Bas (2,11) et le Danemark (2,07), suivis par les pays nordiques, la Grèce et l’Italie. À noter que le prix de l’essence s’affole dans les pays riches, tandis que les autres (dont certains produisent du pétrole) offrent des tarifs plus bas.

C’est le cas, par exemple, de Malte ou de la Moldavie, où les automobilistes dépensent respectivement 1,35 et 1,37 euros le litre. Autre Etat où les prix défient toute concurrence, la Bulgarie où l’essence est à 1,4 euro le litre.

La France, mauvais élève sur le prix du diesel

Dans le ventre mou du classement, on retrouve l’Allemagne (1,89 euro le litre), la Belgique (1,86) ou encore Luxembourg (1,64). Les consommateurs français paient également plus chers que leurs voisins espagnols (1,87) et portugais (1,74). Et concernant le diesel ? Les prix flambent encore si l’on se réfère aux autres pays européens. Seuls les pays scandinaves, l’Italie, la Belgique et évidemment l’Islande affichent des tarifs plus élevés. Les Allemands paient leur gazole 1,80 euro le litre, quand les Polonais le monnaient pour 1,39.

Alors, comment expliquer ces disparités d’un Etat à l’autre ? Tout d’abord, il faut comprendre comment se décompose le prix de l’essence : prix du baril brut, marge de raffinage et marge de distribution. À cela s’ajoutent les taxes. Certains paramètres dépendent de la politique internationale comme la marge de raffinage – différence entre la valeur marchande des produits raffinés issus du processus industriel du raffinage et le prix d’achat du pétrole brut – qui a augmenté. “Les marges de raffinage ont augmenté de 35 % au cours des derniers mois, pour des raisons, là encore, d’offre et de demande”, relevait Philippe Charlez, expert en question énergétique pour l’Institut Sapiens dans Le Figaro.

Autre facteur essentiel : le prix du baril, qui n’est pas décidé en France. Alors que la demande est de nouveau importante – tirée par la Chine – l’offre à tendance à se réduire. Une stratégie imputable aux membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) – représentant environ 40 % de la production de brut dans le monde –, qui désirent garder des prix relativement élevés. Ainsi, le prix du baril et la marge de raffinage ont fait s’envoler les prix de l’essence au sein de l’Europe.

Les taxes abondantes en France

Parmi les paramètres qui diffèrent d’un pays à l’autre, il y a les marges de distribution. Ces dernières avaient augmenté au début de l’année, mais elles sont en train de baisser depuis plusieurs mois. En août, elles étaient fixées à 20 centimes par litre, contre 27 en avril dernier, selon l’association nationale de défense des consommateurs et usagers. Selon les experts, elles ne sont pas responsables de la hausse des prix de l’essence.

Enfin, il y a les taxes, une façon pour les Etats d’influencer le prix des carburants à la pompe sur leur territoire. En France, elles pèsent lourd, soit jusqu’à 52 % du prix total du litre d’essence SP95. Il y a trois taxes sur les carburants – la TICPE, la TVA et la TVA sur la TICPE. L’objectif étant de dissuader la population à prendre sa voiture et de pousser les automobilistes à modifier leurs habitudes. Autrement dit, encourager les automobilistes à choisir des véhicules moins gourmands et surtout moins polluants. La part des taxes est aussi importante chez nos voisins italiens, grecs ou encore allemands. Sans surprise, les pays avec les prix les plus bas à la pompe sont ceux où les taxes sont les moins élevées (Roumanie, Bulgarie, Hongrie..) D’où la possibilité d’y voir un lien de corrélation.




Source

Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ?- Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ? * Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ? | Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ? | Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ? | Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ? | Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ? | Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ? | Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ? | Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ? | | Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ? | | Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ?

Prix de l’essence : les Français payent-ils plus cher que le reste de l’Europe ?